vendredi 31 janvier 2014

jeudi 30 janvier 2014

"C'est un bateau !"


On a fait de la terre glaise, Z a fait une forme rigolote et a dit que c'était un bateau. Alors j'ai ajouté une voile.




mercredi 29 janvier 2014

Des gens, des marches et des animaux


Le week end dernier on était en Normandie pour avancer mon film. Z a retrouvé la famille avec plaisir, c'est la 3e fois qu'il m'accompagne et il est de plus en plus sociable et facile. Il n'a plus peur des 35 chats (ce sont eux qui ont peur de lui), presque plus peur des 3 chiens. On a été voir les 10 tourterelles et on leur a pris quelques plumes qui étaient tombées, on a donné à manger à l'ânesse et à son petit qui est maintenant grand. Il a ses repères et se débrouille tout seul dans les escaliers tordus et entortillés qui mènent jusqu'à la "cabane" où on dort tout en haut, au 3e étage sous les toits. 







Dans le train de retour il était content de jouer avec cette moto verte trouvée à la gare, oubliée là par un enfant étourdi. Et quand une fois rentrés à Paris j'ai ouvert notre sac pour en sortir les chaussons de Z, j'ai bien aimé y trouver cette plume collée sur la semelle, qui nous disait qu'on était bel et bien partis dans un lieu particulier. 




mardi 28 janvier 2014

L'histoire du bonhomme qui en avait marre de la pluie



L'autre soir j'ai découpé des formes dans du carton, on a étendu un drap, Z est allé chercher 2 coussins dans sa chambre pour s'assoir dessus, et le spectacle improvisé a commencé. Ensuite c'est lui qui est passé derrière et qui a rejoué l'histoire d'une façon toute touchante. 




lundi 27 janvier 2014

Un autre concert


Un concert un samedi soir, un trio de grands où un petit s'immisce, il ne démord pas de sa place de batteur, il manie les balais avec précision et avec sa botte de grenouille, appuie sur la pédale qui active le charley, et les deux surfaces qui se touchent libèrent un petit vent qui soulève ses cheveux en rythme. 

Au bout d'un moment il commence à bailler, et quand les morceaux sont un peu long les battements se décalent, alors le guitariste ou le public l'entrainent dans le bon rythme, l'aidant à se recaler. 

Je suis subjuguée quand je le vois commencer un morceau qu'il ne connait pas, juste avec l'introduction du piano il sait se caler, tapant le contre-temps avec son pied et faisant le reste avec ses deux mains. Il sent les choses, c'est indéniable. 

Il est tout fier d'avoir mis une chemise, il dit que c'est la chemise pour le concert (il voit bien que son papa fait pareil), et il dit, tout en jouant, "regarde le charley il bouge". 

Il accueille les applaudissements en écarquillant bien les yeux, sans presque sourire, mais avec tellement de fierté. 

Vers minuit il demande Anatole, il se blottit dans mes bras et s'endort d'un coup. Et puis, 30 minutes plus tard, il entend cette chanson et se lève comme un somnambule, empoigne ses balais, et, c'est surréaliste, se met à rejouer. 







dimanche 26 janvier 2014

A la chasse aux papillons


C'est peut être pas demain la veille de leur retour, mais on a regardé dans le petit parc derrière chez nous cette affiche toute décolorée par le soleil des papillons parisiens. 
Z a choisi son préféré, c'est celui qui s'appelle "petite tortue". 





samedi 25 janvier 2014

Les petits plaisirs spéciaux d'un banal parc


Lever les yeux pour voir les arbres et le soleil, marcher dans le sable et s'en mettre plein les chaussures, faire un circuit pour les voitures et aussi un tunnel qui s'effondre alors on le reconstruit, faire le tour du parc et trouver un "cimetière pour sapins de noël", cueillir même si c'est interdit une branche avec des jolies boules rouges, le mettre dans un verre avec de l'eau en rentrant à la maison. 





vendredi 24 janvier 2014

Le tshirt sur le radiateur

Un truc auquel s'est habitué Z, c'est d'avoir son tire-shirt ou son haut de pyjama sur le radiateur avant de le mettre. Sinon il hurle que c'est froid, et à moins de faire diversion il fera remarquer qu'il fallait le mettre avant sur le radiateur. Ah les habitudes...

jeudi 23 janvier 2014

Caché


Quand Z ne veut pas faire un truc (en général c'est s'habiller ou se mettre en pyjama) il se cache dans l'appartement, derrière un rideau, dans un recoin, derrière la machine à laver (ça marche pas). Dommage notre appartement n'est pas si grand que ça !




mercredi 22 janvier 2014

Équipé !

Après le charley, Z a acquis la dernière pièce de sa batterie : les balais qui viennent remplacer les baguettes en bois qui commençaient à pousser notre voisine du dessus au désespoir.
Il est ravi avec ses "balais tout blancs" et réclame toujours de faire de la musique. Son papa l'accompagne au piano dans les standards de jazz, et moi dans mon répertoire de chansons pour enfants à la guitare. Il progresse très vite, tente des nouvelles choses à chaque fois et marque déjà la fin des phrases (il anticipe, sait quand ça va venir, et fait un truc spécial à la batterie pour relancer la sauce). Et, fait incroyable, quand je lui demande de chanter "do ré mi fa sol la si do" (et que je lui dis ça en parlant), il le chante instantanément à la bonne hauteur. Je crois qu'on a une nouvelle oreille absolue dans la famille.

mardi 21 janvier 2014

"C'est mon copain"

Les deux cousins devaient faire leur première soirée pyjama à la maison la semaine dernière, et puis ça n'a pas été possible au dernier moment. J'avais déjà prévu de les coucher tête-bêche comme quand on était petits (j'aimais pas trop ça). 
La semaine dernière, Z a dit pour la première fois que c'était son copain. Ils s'entrainent dans des délires, se suivent et s'imitent à chaque instant, c'est très drôle. 

lundi 20 janvier 2014

Fascinée


Fascinée je suis par les derniers dessins de Z. Ce sont des formes fermées, des courbes. Il relie des points avec son feutre, et parfois trace quelques traits, comme des grilles, ou des H.
Ça me fait penser à du Miro parfois, pas étonnant puisque celui ci cherchait justement à redessiner comme un petit enfant. Quand on demande à Z ce que c'est, il invente des mots incroyables, alors on les écrit comme on peut, en guise de légende. 







dimanche 19 janvier 2014

A deux doigts


C'est pas souvent qu'on marche main dans la main. Généralement, soit il a son vélo et je marche à côté de lui, soit j'ai le miens et il est dans le siège à l'arrière, soit je le porte pour aller plus vite. Ce matin là, on marchait comme ça, et j'ai remarqué qu'il restait malgré tout un minuscule humain qui peut juste me tenir 2 doigts. Un jour ça sera 3, un jours 4, puis il la lâchera !


samedi 18 janvier 2014

Le moment brosse à dent


Il fait sa petite cuisine tout seul avec le dentifrice, le savon, le bouchon du lavabo, on chante une chanson qu'on a découvert sur un cd de chansons pour enfants par Bourvil : "la belle abeille", et il fait prendre un bain à sa brosse à dent. "Elle s'allonge quand je la lâche".